www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Tout est sous contrôle on vous dit

798 appréciations
Hors-ligne
Nous avions écrit à chaque administrateur de Presstalis pour les alerter sur les dysfonctionnements de cette messagerie alors qu'ils allaient se prononcer sur le renouvellement de sa gouvernance.
Le Président de la coopérative des magazines a répondu notre courrier en nous invitant à nous mêler de ce qui nous regarde (apparemment, à son idée,  le service fourni par la messagerie ne nous regarde pas) et en nous précisant que la messagerie ne cache rien aux éditeurs qui savent tout et contrôlent tout grâce à de nombreuses réunions.
Nous sommes rassurés. Et nous y croyons naturellement.
D'autant plus que ce Monsieur a été choisi depuis pour prendre la présidence de Presstalis.

Alors quand, à l'approche de la fin du trimestre, nous constatons que depuis deux jours nous sommes livrés de nombreux produits non facturés (par manque de temps surement) et de CMV facturés non livrés, nous sommes rassurés de savoir qu'ils savent et maîtrisent.

A notre sens, soit il se trompe, soit il tente de masquer la vérité. 
Dans les deux cas, est-ce bon pour la filière ?
Nous ne le croyons pas.
Cela ne fait que maintenir une vision rétrograde et conservatrice du management de cette filière pour éviter le partage salutaire des pouvoirs qui mettrait au grand jour les excès entretenus par des intérêts privés au détriment de la collectivité.
Mais le temps fera son oeuvre, quoique chacun dise ou écrive.
Et nous continuerons à agir, que la vérité dérange ou pas, pour le développement de notre filière et la défense de nos professions.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

59 appréciations
Hors-ligne
Il est 9H00 toujours pas livré. C'est leur système qui fait son oeuvre, bientôt la mort.

252 appréciations
Hors-ligne
effectivement des problèmes de livraison, comme ce matin ou un confrère de Versailles n'est pas livré faute de camions disponibles !


je confirme que depuis hier non recevons des produits non facturés en grand nombre.

Si le président de la coopérative est droit dans ses bottes et couvre les dysfonctionnements, il faut alors que l'AADP alerte ...  tous les éditeurs.

Dernière modification le vendredi 23 Juin 2017 à 09:20:43

159 appréciations
Hors-ligne
SAD Paris ouest aussi livre des publications non facturées depuis hier et bien sur les anciennes publications ne sont pas rappelées, les rayons commencent à sérieusement saturés...

252 appréciations
Hors-ligne
Exact aussi sur Paris    c'est évidemment une source de travail supplémentaire et démobilise notre personnel qui lui vit aussi très mal les dysfonctionnements.  

Les éditeurs seront content d'apprendre que nous ne pouvons mettre leurs titres à la vente car non rentrés dans nos informatiques.

104 appréciations
Hors-ligne
Je confirme , Sad paris presse à livré des titres sans débit hier , nous croulons sans cesse de titres non rappelés , comme Arts mag qui régulièrement n'est rappelé que 10 à 15 jours après , alors que ce n'est pas un numéro S . Mais tout va bien chez Presstalis à entendre les responsables . Ils nous mènent juste en bateau pour organiser leur restructuration sur notre dos , et comme ils sont très bons , ca dure dans le temps , plus de 5 ans ca commence à faire un peu long ?

Ils savent tout, et tout est sous contrôle ??? c'est incroyable soit ils sont sourds, soit ils ont de la "merde" dans les yeux (ou les deux à la fois, ils doivent être des disciples de Sarko et Hollande),. Ils ne se rendent même pas compte que l'on en peut plus, tous les jours des titres qui manquent, des bacs de perdus, j'en passe et des meilleurs !!!

798 appréciations
Hors-ligne
Rien de tout cela. Ils font cela en toute connaissance de cause pour préserver leurs intérêts.
Le système ne perdure que grâce à la cavalerie financière organisée par eux pour leur éviter de constater des pertes. Nous allons y consacrer un article d'explication très prochainement. La seule solution qu'ils voient est la fuite en avant.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Descartes,
Un peu de raison, et de méthode.
Croyez vous sincèrement que la réussite des éditeurs soit basée sur le financement, et non sur la rentabilité ?
Il vaut mieux avoir de la tréso qu'en manquer, mais sur leurs bilans, ça pèse peu par rapport au résultat !
Il faut évidemment combattre les abus de ceux qui en profitent, mais présenter l'intérêt des éditeurs à ça, c'est complètement insidieux.

798 appréciations
Hors-ligne
Quelles références 123456, je suis impressionné.

On ne peut plus  dire "les éditeurs" comme vous le faites.
La majorité dépend de la vente mais la minorité dirigeante est plus dépendante de la publicité et donc de la diffusion que de la vente elle-même.

La trésorerie engrangée ne va pas dans la poche de ces majors directement mais dans celles de la messagerie qui, sans cela, compte tenu de ses pertes récurrentes, n'existerait plus. Produire plus présente tous les avantages. Plus de ressources publicitaires, plus de trésorerie pour la messagerie (jusqu'au moment du crédit d'invendus). Malheureusement produire plus génère plus d'invendus, surtout en phase de baisse des ventes. Du coup il faut produire encore plus pour financer les invendus précédents et permettre à la messagerie de tenir.

Rien ne se passe dans les comptes des éditeurs. 
C'est d'ailleurs bien ce qui est anormal.
Mauvais gestionnaires de la collectivité dont ils ont la charge ils sont bien meilleurs gestionnaires de leurs intérêts privés.
Il faudra un jour qu'ils constatent les pertes qu'ils ont générées dans la messagerie dans leurs comptes d'éditeurs. ils ne le veulent pas et je les comprends. Pour autant il n'y a pas d'autre issue, sauf à ce que l'Etat éponge les pertes. Mais même dans ce cas, il ne le fera pas sans contrepartie. Il faudra alors qu'ils lâchent la gestion de la filière.
Rien d'insidieux là-dedans, rien que du factuel.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Descartes,

Bien sûr que les gros titres, plus que les petits, attirent les annonceurs. Mais ils ne sont pas des pigeons. Ils savent bien que les ventes sont en baisse chroniques depuis des années, et serrent leurs budgets "pub".
Et vous dites que ces gros éditeurs roulent pour la messagerie avant de rouler pour eux mêmes...  Du factuel ou de de la sortie de route ?

798 appréciations
Hors-ligne
Vous comprenez ce que vous voulez ou vous lisez ce que j'écris ?

Je n'ai pas dit que les majors roulent pour la messagerie avant de rouler pour eux -mêmes mais qu'ils préservent la trésorerie de la messagerie en produisant toujours plus, ce qui leur permet également d'engranger des profits publicitaires plus importants.
D'un côté, quelque chose qui ne leur coûte rien car il le font supporter à d'autres (dont nous marchands), de l'autre quelque chose qui leur rapporte. C'est efficace et n'a rien d'une sortie de route, même si vous ne comprenez pas.
Par ailleurs votre "ils ne sont pas des pigeons" relève de l'amateurisme, voire du simplisme.
Pourquoi la loi Doubin (n°2 si j'ai bonne mémoire) a t'elle été faite à votre avis ?
Elle imposait l'externalisation des régies publicitaires des maisons d'édition pour tenter d'empêcher la circulation discutable d'enveloppes entre annonceurs et éditeurs via les régies.
Résultat des courses les éditeurs et les annonceurs se sont associés dans des régies publicitaires externes, officialisant ces mêmes enveloppes sous la forme de partage de dividendes entre associés. Alors le couplet sur la vertu des annonceurs ... très peu pour moi au regard des intérêts en jeu. Pas d'angélisme à ce niveau. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Pardon, excusez moi.
C'est moi qui ne comprends pas.
Pas au niveau. Pardon encore.

798 appréciations
Hors-ligne
Des excuses insincères n'ont aucun intérêt.
En revanche l'absence d'argument est parlante, même si le niveau n'est pas en cause.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

252 appréciations
Hors-ligne
si tout va bien et sous contrôle, pourquoi le CSMP  a t-il fait un observatoire de la qualité...

ce matin encore des dysfonctionnements sur Paris.  Pas de BL papier et flux informatique après  8h00  
hier pas de Parisien ! 

159 appréciations
Hors-ligne
Et aujourd'hui en plus Paris ouest livraison 45mn après l'ouverture du magasin !
Le jour du CANARD  : donc des ventes ratées !

17 appréciations
Hors-ligne
Intempéries dans le sud, livraison de titres reportés au lendemain...

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9983 autres membres